La production ou l’agriculture vivrière est prônée ici dans le cas de notre pays car elle est garante de l’autosuffisance alimentaire des populations de la sous-région en général et du Togo en particulier.

Par définition, l’agriculture vivrière est une agriculture essentiellement tournée vers l’autoconsommation et l’économie de subsistance. La production n’est destinée ni à l’industrie agroalimentaire ni à l’exportation. Elle est en grande partie auto-consommée par les paysans et la population locale.